Marie Jaëll, de l’Alsace à l’Europe

Une femme pianiste et compositrice à l’aube du xxe siècle

Ce site nécessite l’activation de Javascript

Marie Jaëll

Marie Jaëll (1846-1925), originaire de Steinseltz en Alsace du Nord, est une pianiste et compositrice qui a apporté une contribution originale à l’enseignement du piano.

Découvrir
Alfred et Marie Jaëll

Alfred et Marie Jaëll par le photographe Erwin Hanfstaengl
(Paris, vers 1880)

Le Fonds Marie Jaëll

Ce fonds documentaire, qui rassemble les ouvrages, la musique, les manuscrits et les archives de Marie Jaëll, est conservé à la Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg. Il est possible de demander des reproductions de partitions musicales ou de documents du Fonds Marie Jaëll.

Catalogues du Fonds Jaëll :

Œuvres musicales de Marie Jaëll : HTMLPDF

Concerts de Marie Jaëll : HTMLPDF

De nombreux manuscrits, ouvrages et partitions sont également disponibles sur le portail Numistral, la bibliothèque numérique patrimoniale du site universitaire alsacien.

Par ailleurs, certains documents numérisés – ouvrages et iconographie – sont accessibles sur le site Gallica de la Bibliothèque Nationale de France.

La Lettre d’information

De 2009 à 2017, l’Association Marie-Jaëll-Alsace a publié une Lettre d’information où sont abordés divers aspects de l’œuvre de la compositrice.

Consulter

L’exposition

L’exposition Marie Jaëll (1846-1925). De l’art du piano à la science du toucher, présentée en 1997 par la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg et le Conseil Général du Bas-Rhin donne un premier aperçu.

Découvrir

Accès aux documents


Discographie

Marie Jaëll. Pièces pour piano [Ce qu’on entend dans l’enfer, le purgatoire, le paradis], par Viviane Goergen, piano (Hännsler Classic, 2024).
La pianiste Viviane Goergen présente sous le titre Pièces pour piano une nouvelle interprétation des dix-huit compositions inspirées par la lecture de Dante : Ce qu’on entend dans l’enfer, le purgatoire, le paradis. Dans un livret trilingue, elle propose une analyse fort intéressante des rapports entre l’œuvre musicale et le texte de la Divine Comédie.
(Site Hännsler.)


Compositrices. New Light on French Romantic Women Composers (Bru Zane Label, 2023, 8 CD - 102 pages).
Le Palazzetto Bru Zane propose, dans un coffret de 8 disques, des œuvres choisies de 21 compositrices françaises de l’époque romantique. Marie Jaëll est représentée par des extraits des Orientales et de La Mer (CD 1), deux chants d’Ossiane (CD 3) et Les Voix du Printemps pour piano (CD 6). Un livret trilingue de 102 pages, rédigé par A. Dratwicki et É. Jardin, accompagne cet ensemble.
(Site Palazzetto Bru Zane.)


Marie Jaëll. Ce qu’on entend dans l’enfer, le purgatoire, le paradis, par Célia Oneto Bensaid, piano (Présence Compositrices, 2022).
Pour le nouveau label « Présence Compositrices », la pianiste Célia Oneto Bensaid a enregistré Ce qu’on entend dans l’enfer, le purgatoire, le paradis, un cycle de dix-huit pièces inspirées par la lecture de Dante. C’est la dernière œuvre d’importance et probablement la plus personnelle composée par Marie Jaëll.
(Site Présence Compositrices et entretien avec la pianiste.)

Approfondir

Bibliographie

Traversées. Inspirées de 18 pièces pour piano de Marie Jaëll. Ce qu’on entend dans l’Enfer, le Purgatoire, le Paradis. Tableaux de Jacques Berteaud. Textes de Claire Bodin, Co-édition Jacques Berteaud et Centre Présence Compositrices, 2023.
(Voir le site de l’éditeur.)


Noémie Ochoa, Le toucher pianistique. À travers l’enseignement et la méthode de Marie Jaëll, Paris, Gabriel Foucou, 2022.
(Voir le site de l’éditeur.)


Hamish Robb, « Marie Jaëll: Pioneer of Musical Embodiment Studies », 19th-Century Music 45/3, 2022, p. 220-243.
(DOI: 10.1525/ncm.2022.45.3.220.)


Carmen R. Letourneau, Bridging dualities: the piano pedagogy of Marie Jaëll (1846-1925), Lethbridge (Alberta), University of Lethbridge, 2021 (Thèse de Master).
(Voir https://opus.uleth.ca/handle/10133/6120.)

Approfondir

Quelques liens


À propos de ce site

L’Association Marie Jaëll-Alsace, fondée en 1998, a été dissoute en 2017. Son site a alors été fermé.

Les informations relatives à Marie Jaëll et les numéros parus de la Lettre d’information resteront disponibles sur ce nouveau site.

Marie-Laure Ingelaere

Actualités 2024 Plus

Avignon, 26 janvier 2024 :
Le charme français.

Avec l’Orchestre national Avignon-Provence, dirigé par Mélisse Brunet, le violoncelliste Xavier Phillips interprète le Concerto pour violoncelle de Marie Jaëll, le 26 janvier 2024, à 20h, à l’Opéra Grand Avignon, à côté d’œuvres de Gabriel Fauré, Claude Debussy et Maurice Ravel. (Voir l’annonce.)


Avignon, 17 février 2024 :
Le fabuleux bestiaire des compositrices.

Ce programme fait découvrir la musique de treize compositrices, dont Marie Jaëll, par une pièce évoquant un animal. Il sera donné le 17 février 2024, à 17h, à l’Opéra Grand Avignon, par Fiona McGown, mezzo-soprano, et Célia Oneto Bensaid, piano. (Voir l’annonce.)


Grandson (Suisse), 3 mars 2024 :
Duo de piano à quatre mains.

Dans la Salle des Quais de Grandson (dans le canton de Vaud), le 3 mars 2024 à 17h, les pianistes Christiane Baum-Sanglard et Diana Ciocarlie interprèteront les Douze Valses et Final de Marie Jaëll, à coté d’œuvres de Liszt, Schubert, Dvorak et Ravel. (Voir l’annonce.)


Guyancourt (Yvelines), 12 mars 2024 :
Le cycle dantesque de Marie Jaëll.

La pianiste Célia Oneto Bensaid explore Ce qu’on entend dans l’Enfer, le Purgatoire, le Paradis. Pièces pour piano d’après une lecture de Dante de Marie Jaëll, le 12 mars 2024, à 20h30, à l’Auditorium de la Batterie de Guyancourt. (Voir l’annonce.)


Saint-Étienne, 19 mars 2024 :
La relation singulière de Franz Liszt et de Marie Jaëll.

La pianiste Célia Oneto Bensaid alterne des compositions de Franz Liszt et les Pièces pour piano d’après une lecture de Dante de Marie Jaëll, pour évoquer les liens entre les deux musiciens, le mardi 19 mars 2024, à 20h, au Théâtre Copeau de Saint-Étienne. (Voir l’annonce.)


Paris, 24 mars 2024 :
Franz, Marie et Barry Lyndon.

De façon originale, le site Parole et Musique joint une œuvre inédite de Marie Jaëll à un de ses « Dimanches musicaux » célébrant le rôle inoubliable du 2e mouvement du Trio n° 2 op. 100 de Franz Schubert dans le film Barry London. Rendez-vous au cinéma L’Entrepôt, 7 rue Francis de Pressensé à Paris 14e, le 24 mars 2024 à 17h30, avec Simon Milone, violon, Frédéric Dupuis, violoncelle, et Françoise Tillard, piano. (Voir l’annonce.)


Rennes - Saint-Pol-de-Léon, 10-11 mai 2024 :
Marie Jaëll, une histoire européenne.

Le 10 mai 2024 à 20h, au Couvent des Jacobins de Rennes, la pianiste Célia Oneto Bensaid interprètera le Concerto pour piano n° 1 de Marie Jaëll, avec l’Orchestre National de Bretagne dirigé par Anna Duczmal-Mróz. Elle évoquera la vie de la compositrice à travers sa correspondance et des œuvres de Franz Liszt, Camille Saint-Saëns et Gabriel Fauré. (Voir l’annonce.)

Le même concert sera donné le 11 mai 2024 à 20h30 au Théâtre Sainte-Thérèse de Saint-Pol-de-Léon.


Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), 15 juin 2024 :
L’Oiseau de feu.

Autour de L’Oiseau de feu d’Igor Stravinski, Adrien Perruchon et l’Orchestre Lamoureux proposent un programme aux accents slaves et populaires, le 15 juin dès 20h, à La Seine musicale de Boulogne-Billancourt. La violoniste Alexandra Soum y interprètera la Romance pour violon et orchestre de Marie Jaëll. (Voir l’annonce.)


Chemillé-sur-Indrois (Indre-et-Loire), 18 juillet 2024 :
L’Enfer à la Chartreuse du Liget.

Pour la 4e édition du festival « Hier et aujourd’hui », organisé par l’association Adour, la pianiste Célia Oneto Bensaid interprètera Ce qu’on entend dans l’Enfer à la Chartreuse du Liget, le 18 juillet 2024 à 19h30. (Voir l’annonce.)

Voir plus
Haut